Nos frères d’Orient…

août 23, 2017 4:21 Publié par

Invités par Mgr César Essayan et Mgr Georges Abou Khazen, Evêque Latin de Beyrouth et Vicaire Apostolique Latin d'Alep, soutenus par l'Association SOS Chrétiens d'Orient, nous sommes partis à la rencontre de nos frères chrétiens du Liban et de Syrie.

Notre petite délégation franco-belge était formée de 50 personnes, majoritairement des jeunes de 18 à 30 ans, accompagnée par fr Emidio-Marie (ofm.conv) et la troupe Laudato sii.

Nous avons pu ainsi jouer 6 fois le Mystère de Saint François (spectacle de mimes, sons et lumières) et porter à travers lui "la joie de l'évangile" à tous ceux que nous rencontrions : entre partages, rencontres, veillées, catéchèses, témoignages... nous avons reçu au moins autant que nous avons donné. Quelle joie de toucher aux racines de notre foi, de goûter au mystère de l'Eglise, à la communion bien réelle qui existe avec nos frères dans la foi. Quel bonheur et quelle source d'espérance de voir les visages s'ouvrir, les sourires fleurir lorsque l'on priait ensemble ! 

 

 

Le Liban

 

 

 

Nous avons passé 5 jours au Liban.

Merci à Jean-Eudes et à toute l'équipe de SOS Chrétiens d'Orient de nous avoir guidés.

Un journée avec 80 jeunes de la jeunesse franciscaine du Liban, de Jordanie, d'Irak et de Syrie. 

Beaux moments fraternels (les danses traditionnelles !) et spirituels avec une catéchèse de Mgr Essayan et une veillée "Quoiqu'il arrive, je suis la maison où Dieu habite!"

Randonnée et Eucharistie dans la vallée sainte - "la Qadisha" - sur les traces des premiers monastères chrétiens.

Sans oublier un petit détour à Annaya, sur le tombeau de St Charbel, le "St Padre Pio du Liban".

 

Nous avons joué le Mystère de st François deux fois au Liban :

La première représentation a eu lieu non loin d'Al Qa, au nord du pays, près de Hermel.

 

La seconde a eu lieu à Rmeich au sud du pays, près de la frontière israélienne.

C'est Mgr Hage, Evêque Maronite de Tyr, très touché par notre démarche, qui nous a accueillis.

  

Jocelyne Khoueiry est une figure de la résistance chrétienne au Liban.

Elle nous a partagé sa rencontre avec le Christ qui a opéré en elle un véritable passage  : celui de la lutte armée au combat pacifique pour la famille et la jeunesse.

La Syrie

 

Après quelques heures d'attente à la frontière, nous sommes en Syrie !

Merci à Alexandre et toute l'équipe de SOS Chrétiens d'Orient de nous avoir conduits tout au long de notre pérégrination.

Damas

Quelques jours durant lesquels nous avons pu mettre nos pas dans ceux de St Paul (lieu de sa conversion, muraille d'où il s'est enfui, maison d'Ananie ).

 Nous découvrons le bruit quotidien des bombardements....

Nous avons joué le mystère de st François dans une église latine franciscaine devant une assemblée de jeunes damascènes. Partage touchant à la fin du mystère...

Maaloula

Maaloula est un petit village troglodyte chrétien, situé au nord de Damas, à l'est de Qtaïfé. La langue courante est l'araméen.

Nous avons été accueillis au monastère St Serge par Père Abdellah, puis par Père Touffic, curé du village.

Le village a été attaqué en 2013 par les terroristes et des chrétiens ont été tués au nom de leur foi. Nous avons eu la grâce d'écouter le témoignage d'une villageoise qui a perdu 3 membres de sa famille. Sa foi, notamment en l'intercession de Marie, est forte et épurée.

Mystère devant une horde d'enfants réactifs et enthousiastes. Père Touffic nous remercie pour ce temps de paix, de fraternité et de réconciliation.

Alep

Après plusieurs heures de bus, nous voici à Alep. Une ville très marquée par la guerre mais qui a gardé son âme. 

Nous sommes accueillis par Mgr Georges Abou Khazen, Vicaire Apostolique des Latins. 

 

La rencontre est plus que marquante. Il nous parle de la situation des chrétiens et de l'urgence de reconstruire les églises et les maisons pour que les familles chrétiennes reviennent. Son souci principal : les enfants ! 

Nous rencontrons aussi Mgr Jeanbart, Archevêque Grec Melkite Catholique, qui a vu sa cathédrale être le lieu de terribles affrontements avec les terroristes. Nous avons même pu y célébrer la Messe... dans une église sans toiture et sans icône... 

Marche le long des murailles de la citadelle d'Alep ; peu à peu, les enfants sortent et on comprend que, malgré tout, la vie est là ! Devant l'entrée du site, un temps de louange - "cadeau du Saint Esprit" - s'improvise auquel se joint spontanément la population. Notre simple présence représente, pour beaucoup, l'espoir et la joie...

 

Après le Mystère de st François, des alépins se confient : "C'est la première fois que je sors de chez moi depuis les événements. Vous m'avez fait vivre deux heures de paix. Merci!" "Vous êtes venus jusqu'à nous, avec ce spectacle qui nous donne beaucoup d'espoir. Maintenant, on sait que la guerre est finie. "

Après le passage à la foire internationale de Damas, nous terminons notre périple dans la vallée des chrétiens (ouest de Homs). Le dernier mystère de St François est joué au Krak des chevaliers, devant des soldats, quelques villageois et surtout des scouts et des jeunes salésiens.

Nous avons été particulièrement touchés par l'accueil que nous avons reçu de la part de la population libanaise et syrienne. Nous étions attendus et accueillis comme des frères et soeurs.

Nous restons marquées par les images, les visages, comme si nous avions une responsabilité dans l'avenir de nos frères orientaux : témoigner que  leur présence sur cette terre, qui a accueilli aux origines le message du Christ, est primordiale pour l'Eglise et pour notre foi.

Merci Seigneur de nous avoir permis de goûter au Mystère de ton Eglise, à la joie de la fraternité, à la communion dans la prière, à l'amour partagé au-delà des langues et des cultures. Merci Seigneur pour les témoignages de foi que nous avons reçus qui montrent que Tu n'abandonnes pas tes enfants et qui renouvellent, en nous, le désir de te suivre jusqu'au bout.

Fais-nous la grâce d'être vraiment chrétiens dans notre monde, ici et maintenant.

Marie, veille et règne sur nous.